Spadassins De l'Ombre

Des mots à faire rimer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des mots à faire rimer.

Message par Rael le Mar 8 Jan - 17:07

Quand les écrits font chanter les esprits,
Que les mots s'égrennent, douce mélodie,

Nul besoin de musique, ils en sont à eux seuls
Ces poèmes, ces vers, aux guerres comme un doux linceul
(peut on mener une guerre à coup de poèmes ? )

Le coffre...

La nuit éclairait le mur blanc
Sur lequel l'ombre ronronnante
Se déplaçait, gueule écumante...
Un monstre assoiffé de sang...

C'est alors que la porte grinça,
Apparut une main griffue, velue,
Peut-être l'amorce d'un combat ?
Je regrettais soudain, sa venue...

Pourtant, j'appelais ce monstre,
L'ennui peut-être ou le désarroi ?
Mon cœur se mit à battre contre
Ma poitrine, je tremblais de froid...

La pièce était invraisemblable,
Bizarre, et dégageait une odeur...
En son centre, un tapis incroyable
Rebrodé de signes à faire peur...

Et sur ce tapis, un coffre d'acajou,
Entrouvert, d'où filtrait une lumière
Intense et d'un rouge un peu fou,
Presque noir, était-ce ordinaire ?

Certes non, la bête rôdait autour,
Qu'était-ce ? Un trésor inestimable ?
Sûrement le fruit de quelque amour ...
Risquant un œil, l'autre...Innommable !

Ah ! Vous ne devineriez jamais !
Terrorisée, mais sous son emprise
Je fis quelques pas, la bête me toisait,
Puis tout à coup ouvrit sa chemise !

Son poitrail était vide, tristement
Il tendit sa patte noire vers le coffre,
L'ouvrit et je vis sur un satin blanc,
Un cœur palpitant...Etait-ce une offre ?
avatar
Rael
Spadassin
Spadassin

Messages : 50
Date d'inscription : 20/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots à faire rimer.

Message par Rael le Mar 15 Jan - 2:23

Quand les coeurs n'ont pas besoin de rimes pour chanter.

Lorsque le sombre ennui de tes absences
Chasse les notes joyeuses de nos clairs accords
Alors me revient la folie de ma passion
Écorchant de ses notes tendres ma lucide raison

Lorsque la nuit tarde à mourir
Et que comme le poète je me confie au vent
Alors l’odeur florale de tes parfums d’encens
Accompagne les heures fuyantes de la nuit

Lorsque le jour ramène l’espoir et la lumière
Déjà incandescent dans ses enluminures orangées
Alors le soleil dominant sur les balcons du ciel
Chavire ma nuit aérienne dans l’azur.
avatar
Rael
Spadassin
Spadassin

Messages : 50
Date d'inscription : 20/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots à faire rimer.

Message par Invité le Mar 15 Jan - 14:31

Un lac pur et limpide recu un jour dans ses eaux cristallines le corps d'une femme désespérée.

Femme damnée je te tiens, en mes mains, mes eaux sombres
Diane chasseresse devenue gibier, je te serre dans mon ombre
Femme pure dans l'idéal, tu as coulé en mon sein étouffant
Qui ne t'a relâché que pour mieux te noyer de son sang

Femme damnée tu as choisie la facilité en te jetant sur moi
En moi, m'offrant ton corps et ton âme sans pudeur de toi
Éternelle éternité que je t'offre, que tu m'offres, je t'accueille
Belle que tu es, douce que tu es, sur le froid de mon seuil

Femme damnée, ta rédemption est plus proche que ne l'est ta mort
Son âme n'est point partie, elle est là, chaude et brillante encore
A toi, sœur pardonnée de ton geste irréfléchi, désespérée d'amour
Je te rejette, je te redonne la vie, je n'ai de raison de te garder toujours

Femme damnée, que ta mémoire s'efface, que de lui reste son souvenir
Donne une chance à la vie de rêver, d'imaginer, de trouver ton propre avenir
Je ne peux te le dévoiler, je ne suis que Le Lac, l'antre de ta renaissance
Femme amoureuse défie le temps et retrouve le cœur de ton enfance

L'Azur vit le lac miroiter, et ses paroles créer sur l'eau ses ondes particulières. Le chant l'émut. Il puisa dans un nuage une encre de pluie.

Femme damnée, sur les ailes sombres d'un vent mauvais,
Repars ! Laisse Eole prendre et disperser ce qui te tourmentait
Renait maintenant, donne à ton cœur l'ordre de battre encore
Le crépuscule n'est pas venu et ta vie n'en est qu'à son aurore.

Femme damnée, seul instrument d'une cruelle damnation
Que tu t'es infligée dans les feux dévorants de tes passions,
Bourreaux autant que victime, je t'offre l'oubli en bandage
Des blessures béantes de larmes amères qui te ravagent.

Femme damnée, accorde toi enfin ce que nous te donnons
Prends cette mémoire vierge, immaculée, de notre pardon
Que ces pages blanches deviennent tes pages d'écritures
Prend ton envol, Fille de l'Homme, loin de toutes souillures

Femme damnée, sur les berges du Lac aux eaux miroitantes
Ton heure n'est pas, éveille ton âme et ta chair agonisante !
Je suis l'Azur. En mon sein naissent les possibles et les futurs
Je suivrais ton étincelle, j'écouterais chacun de tes murmures.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots à faire rimer.

Message par Rael le Mer 30 Jan - 23:55

L’ordinaire aussi a une vie.
Pérégrinations d’ailleurs.

L’ordinaire, couché dans l’herbe et sa rosée,
Pensif agenouillé, à des heures tardives,
La chope à la main et dans son sang bien rosé,
Du rire au délire, l’opiacé rare avive !

Les mains dévastées sur les couches verdoyantes
De rêves éparpillés aux confuses courbes,
La tête dans le fond noir, s'enfonce et s'embourbe,
Déboires allongés là, prairie que les morts hantent.

Il découvre, recouvre à terme tous ces sens
Qu’il pensait perdus ; et, admirant l’étendue
Des plantes aux soleils vifs, tourbillonne l’essence
De ces contrastes fous, boréaux, épandus.

Des yeux de Dieu, il vit, misère sur les rives,
Marbre monolithique écœurant les cités,
Des instances grises, des blocus effrénés,
Une population à l’aurore dérive.

Même, qu’importe ! Mais à une condition,
Qu’il puisse être, lors, des mois entiers détendu,
Marchant seul avec pour mission cet horizon :
Son front craqué tels les cervicaux des pendus



Il marcha, des jours durant !
Sans cesser ni se presser,
Marcha de nuit dans les rangs
Du vent, faux-cul compressé.

...

Il put voir, inlassable éloge, des Filantes
Et de Nouveaux-Mondes à la teneur maléfique,
Des grottes pleines de connaissances fuyantes :
Ainsi arriva-t-il jusqu’à la mer Baltique !

Il vit des toundras et des océans cyniques,
Des cobras bruyants dans le fond des jungles opaques,
Des voies lapidaires aux existences élégiaques,
Sur ces sentiers de nuit grondaient des temps ioniques.

Dans les trous, dans les halls, les remous ou les vals,
Il s’interdisait de prendre de longs repos,
Ébaubi par les eaux et le suc des bouleaux,
Ses songeries fades glissaient sur le Canal.

Quand les auberges le lassaient, il arpentait
Les sommets, les hauteurs bleuâtres de glaciers,
Presque aucun matériel, sinon un gros harnais,
Après quoi il dormait jusqu’à l’aube tassée.

Il retrouva bientôt ses déserts granuleux,
Ses lisières embuées, océans lagunaires,
Sous les ponts il lisait, le chevet fut lunaire,
Les astres superbes pleuraient des tons brumeux !



Nébuleuses fortes et fastes
Plaisir de l’œil, heurt du cœur,
Se voulant iconoclaste,
Il n’était qu’un vieux rêveur !

...


avatar
Rael
Spadassin
Spadassin

Messages : 50
Date d'inscription : 20/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots à faire rimer.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum